Koï
 

 Les artistes et artisans d'art qui nous ont précédés ont de tout temps bousculé les codes et les protocoles, faisant ainsi évoluer la façon dont nous nous servons des matières.
 Ouvrière, fondeuse autodidacte, je m'exprime avec le verre depuis plus de quatorze ans dans un langage articulé autour des techniques d'émaillage, de taille, de fusion, de sablage, de pâte de verre.
 L'attrait des techniques des arts du fil m'ont amenée à réaliser des dentelles incrustées dans le verre et à m'inspirer des textiles pour créer des objets du quotidien...


 
 
 
 J'aime les processus de recherche lents.

 Mon autodidaxie me permet de ne pas m'enfermer dans des schémas préconçus de fabrication. Je teste puis approfondis diverses techniques, ce qui m'amène à faire évoluer sans cesse mon travail.
 Et c'est autant le chemin créatif qui me fait vibrer que la pièce finalisée.
 Qu'ils soient monochromes ou multicolores, mes objets s'enrichissent de la lumière projetée ou réfléchie.

 
 Mes objets sont réalisés en un seul exemplaire. Il est cependant tout à fait possible d'en réaliser plusieurs de même facture même si chaque pièce reste unique.
 La fusion de verre est un art devant lequel l'ouvrier, l'artisan, l'artiste est très humble car une cuisson que l'on croit appropriée peut donner des résultats étonnants. 
 
       

Catherine Cambonie-Bouccara